Vaincre la peur d’affronter la journée


Motivation / jeudi, novembre 1st, 2018
Si vous êtes nouveaux sur mon blog d'abord bienvenue à vous ! Ensuite, je vous invite à profiter de mon cadeau. Ma formation "Mes 4 secrets pour générer RAPIDEMENT 1000 euros chaque mois". Je vous l'offre GRATUITEMENT. Dîtes moi seulement à qui et où je dois l'envoyer. Cliquez sur le lien pour vous inscrire : http://erikaadeco.systeme.io/eaac4af7

Qui n’a jamais connu cette peur qui vous prend au ventre à le seconde même où votre réveille sonne ? NON ! Non, vous n’avez pas envie de vous lever et d’affronter cette nouvelle journée. Vous êtes las de vous battre et vous débattre comme un fou pour arracher à votre quotidien une petite parcelle de joie et de satisfaction. Vous n’en pouvez plus des problèmes et des épreuves auxquels vous devez faire face debout. Toujours debout et fort(e). Non ! Non ! Vous en avez assez d’être fort(e). Vous voulez juste être vous et ne pas avoir à vaincre des titans tous les jours pour vivre. Aujourd’hui le temps doit arrêter sa course folle et vous laisse en paix. En paix… “Laissez moi tranquille !”.

Erikaa

Il ne faut pas croire que ces situations soient uniquement l’apanage des salariés. C’est aussi le lot des entrepreneurs. Car pour eux non plus la vie n’est pas facile et la lutte est même parfois plus rude. Alors, crevons l’abcé et parlons en.

Je vous propose de vous remettre à flot en 2 étapes :

 

Prendre soin de soi

D’une manière ou d’une autre, cette réaction est un signe que vous avez trop tiré sur la corde. Une très forte baisse de moral et une apathie sont les signes avant coureurs de la dépression. A condition que ça devienne chronique. Alors ce n’est pas le moment de commencer le cercle infernal ! Votre corps et votre cerveau vous envoient un signal d’alarme. Si vous pouvez vous le permettre (si vous n’avez pas un travail salarié qui exige votre présence ou un enfant à vous occuper absolument), écoutez le. Vous ne pouvez vraiment pas sortir de votre lit pour vaquer à vos occupations quotidiennes ? Et bien, pour une fois ne vous faîtes pas violence. Pour une fois aimez vous et prenez soin de vous comme vous même prendriez soin de votre enfant malade. Restez au lit et essayez de vous changer les idées. Prenez un livre ou regardez un film qui vous pourrait vous rendre le sourire. Le but étant de passer quelques heures à ne rien faire qui puisse vous blesser. Et surtout d’essayer de remonter la pente. Car c’est une mauvaise chose de vouloir rester au fond du trou.

 

Recommencez doucement

La chose que je vous conseillerai est de vous donner un petit coup de pied aux fesses pour vous lever après vous être accordé quelques heures de répit. Essayez de vous lever vers midi. Si pas midi, 14 h. Si pas 14 h, 16 h. Mais surtout ne passez pas la journée entière au lit. Autant il est bon de faire une pause quant c’est nécessaire. Autant il est totalement contre productif d’abuser et de ne rien faire. C’est en quelque sorte un pacte que vous passez avec vous même. “D’accord je t’ai entendu et compris. J’arrête l’espace de quelques heures. Mais je reprendrais doucement à … h”.

Quant vous le pourrez levez vous. Prenez le temps de le faire. Faites vous le moins de violence possible. Allez à la salle de bain et faites votre toilette en prenant tout le temps qu’il vous est nécessaire. Et cette chose faite, attelez vous à une tâche pas trop dure au vue de votre état. Qu’elle soit professionnelle ou personnelle peu importe. Faites la à votre rythme, en douceur, surtout sans vous infliger la moindre violence.

Le but de cette action est double :

  1. Reprogrammer votre cerveau pour qu’il n’associe pas automatiquement le travail (domestique ou pro) à une action violente ou trop contraignante
  2. Que vous ayez le soir la fierté de vous dire que vous vous êtes écouté, que vous avez réussi a vaincre votre baisse de moral sans vous faire violence et que vous avez accompli au moins une tâche

Ce sont deux éléments importants. Ne les négligez pas.

 

Et si ça ne marche pas ?

Et si vous n’arrivez pas à vous lever ? Et si ça devient chronique ? Et si vous ne pouvez plus rien faire de vos journée ?… Là vous avez atteint un stade où vous avez ABSOLUMENT besoin de l’aide d’un professionnel de la santé. Parlez en IMPÉRATIVEMENT à votre médecin et soignez vous. Vaincre une dépression est une chose difficile. Ne restez jamais seul face à cela.

 

Prenez soin de vous. C’est la meilleur manière de vous traiter

 

Vous voulez creuser le sujet ? Mes précédents articles peuvent vous aider !

Pourquoi faire des PAUSES est PRIMORDIALE ?

Comment se créer un mental d’acier qui nous pousse à réussir envers et contre tout ?

Rester positif quant ton entourage est négatif

Le miracle morning routine : Mon heure incubatrice de succès

Travailler beaucoup pour aucun résultat… Que dois-je faire ?

 

Erika

 

4 réponses à « Vaincre la peur d’affronter la journée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *