Face à l’échec comment réagir ?


Motivation / mardi, décembre 10th, 2019
Si vous êtes nouveaux sur mon blog d'abord bienvenue à vous ! Ensuite, je vous invite à profiter de mon cadeau. Ma formation "Mes 4 secrets pour générer RAPIDEMENT 1000 euros chaque mois". Je vous l'offre GRATUITEMENT. Dîtes moi seulement à qui et où je dois l'envoyer. Cliquez sur le lien pour vous inscrire : http://erikaadeco.systeme.io/eaac4af7

Nous ne nous le cacherons pas, vivre un échec peut être dur. Pour notre fierté, nos espoirs déçus, notre vision de nous-même… Mais doit-on pour autan s’avouer vaincu face à ce même échec ? Ou doit-on continuer à poursuivre notre but coûte que coûte ? Où commence la sagesse et la raison ? Où s’arrête la folie ? Parlons-en et faisons le point sur nous, notre échec en lui-même, notre rapport à l’échec et nos capacités à passer par dessus ou tourner la page.

échec

Lorsque l’échec signifie qu’il est temps de s’arrêter

Doit-on s’arrêter de poursuivre notre projet ? Suis-je persévérant ou juste buté ? Posons nous d’abord les bonnes questions quant à cet échec ?

Pourquoi ai-je échoué ?

Voici une question intéressante qui va en dire très long sur vous. Habituellement, à ce stade, il y a deux profils :

  • Ce n’est pas ma faute, la conjoncture était mauvaise / personne ne m’a soutenu / Je n’ai pas eu le temps…”
  • Tout est de ma faute, je ne suis pas capable car je suis trop nul”

Alors, entre le syndrome de la victime (tout rejet sur les autres) et le complexe du héro Disney (“Tout est de ma faute” et l’autre qui répond “Mais non, tu es génial…”) il faut savoir faire preuve de discernement.

Sans doute les éléments extérieurs à vous ne vous ont pas aidés. Et dans le fond pourquoi l’auraient-ils fait ? Il ne faut pas s’attendre à lever le petit doigt pour voir tout vous tomber rôti dans le bec ! Vous devez apprendre à vous tailler votre place envers et contre tout. Sinon ? Retourner tricoter au coin du feu avec votre mémé en maugréant sur ce monde trop cruel et trop injuste ! Alors, soyez lucide ! Quels éléments extérieurs ont joués contre vous ? Et êtes vous présentement en possibilité de pouvoir y remédier ? (Vous n’avez pas assez de client. Avez-vous mal ciblé votre public ? Vos tarifs sont-ils adaptés ? Votre communication a-t-elle été défectueuse ? Votre stratégie de vente est-elle adaptée ? Êtes-vous bien situé ?…). Et si des éléments sur lesquels vous n’avez aucune prise sont trop dominant dans votre bilan, vous pourrez penser à mettre fin à votre projet.

echec

Quelles étaient mes motivations et mon but en me lançant dans ce projet ?

Pourquoi vous êtes vous lancé dans ce projet ? Pour avoir plus de liberté ? Pour être à votre compte ? Pour passer plus de temps en famille ? Ou bien d’autres motivations ! Sachez que les motivations changent et évoluent avec le temps et les aléas de la vie. L’an dernier, vos motivations et même votre vision de la vie n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui. Vous avez le droit d’évoluer. Et si votre projet n’est plus en adéquation avec ce qui est important pour vous vous pouvez mettre fin à celui-ci. Ce n’est pas un échec, mais de la lucidité.

Et si, comme la plupart des gens sans stratégie, votre but était uniquement financier, sachez que vous pourrez très bien remplir votre garde-manger avec un autre projet ou en étant salarié. A mes yeux en tout cas, il n’y a aucun problème !

 

Ne pas s’arrêter face à un échec !

Pourquoi vous arrêter lorsque vous avez essuyer un échec ?

Comme nous l’avons vu précédemment une partie de ce qui a causé votre échec peut-être indépendant de votre volonté ou vos efforts. Mais si vous pouvez, en adaptant votre stratégie marketing et vos actions apporter des améliorations, pourquoi vous arrêter ?

Einstein disait qu’il est fou de croire qu’en continuant les mêmes actions on puisse avoir des résultats différents. Et bien, partez de cette réalité, aussi dure soit-elle, et allez-y ! Apportez des modifications et continuer. Vous ferez encore des erreurs je n’en doute pas. Mais il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne connaissent jamais l’échec. Et c’est souvent eux aussi qui ont la critique facile ! Alors que ceux qui ont fait et essuyé des échecs savent qu’il n’y a rien de honteux à s’être planté (oui, parlons vulgairement).

Alors, ne perdez pas courage. Si vous avez la possibilité de continuer avec une meilleur stratégie et des actions plus adaptées faites le ! Et plutôt cent fois qu’une ! Si vous ne croyez pas en vous, ni dans vos projets il ne vous sert à rien que d’autres y croient ! Tout repose donc sur vous et pas sur les autres. Attelez vous et travaillez dur et intelligemment !

échec

Vous voulez creuser le sujet ? Ceci peut vous intéresser !

Vaincre la peur d’affronter la journée

Eviter le burn out de l’entrepreneur : Faites une pause !

Comment se créer un MENTAL D’ACIER qui nous pousse à RÉUSSIR envers et contre tout ?

Rester POSITIF quant ton entourage est NÉGATIF

Le miracle morning routine : Mon heure incubatrice de succès

 

Et maintenant, à vous de travailler dur !

 

Mon travail vous plait ? Retrouvez moi sur ma chaîne YouTube,sur Facebook et sur Instagram !

Bien à vous tous !

Erika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *